(Comment écrire un poème d’amitié – Antoine Black – On était une bande de trois)

Écrire un poème pour un ou plusieurs amis n’est pas anodin. Les potes, c’est comme des frères qu’on choisit. Il est déjà difficile de dire à un frère qu’on l’aime, il peut s’avérer encore plus difficile de le dire à un ami. En fait, ça dépend de la relation qu’on a avec lui. Mais, comme un ami ce n’est pas naturel, prouver son amour à un ami c’est un peu se mettre en danger. C’est pour cette raison qu’il faut bien le faire. Écrire un poème est une très bonne idée, car le poème permet d’écrire des choses qu’on ne dirait pas nécessairement en direct. Il permet aussi de graver le message dans la roche, enfin du moins de le noter sur le papier. Voici mes conseils, mes tips pour savoir comment écrire un poème d’amitié.

Comment écrire un poème d’amitié ? L’exemple de On était une bande de trois d’Antoine Black

Déjà, j’aimerais que tu saches que je salue ta démarche d’écrire un poème pour ton ou tes potes. Il faut vraiment du courage pour entamer cette démarche. 

Mais, ça ne répond pas à ta question : comment écrire un poème d’amitié ? Je vais te donner des « tips » pour savoir comment écrire un poème d’amitié ; pour cela, je vais partir de l’exemple du poème d’Antoine Black On était une bande de trois.

Comment écrire un poème d’amitié ? Pose le décor.

Dans la première strophe du poème, Antoine Black va d’abord commencer par présenter ces deux copains pour qui et à qui il écrit ce poème. D’où ils viennent, ce qu’il aime, où ils vivent. C’est intéressant car ça pose le décor. Et ça les interpellent, c’est une façon pour lui de dire : oui c’est de vous que je parle…

Dans la même strophe, il « décrit » un souvenir. Le souvenir c’est cool pour rappeler à ton ami que tu accordes de l’importance à ce que vous faites ensemble. Et ça les interpelle, c’est une façon pour lui de dire : vous vous rappelez les gars ?

On était une bande, une bande de trois

Toi t’aimais les voitures, Kevin les ordis 

Et moi, j’étais du genre à adorer écrire

Kévin organisait des rallyes en réseau

Son grand frère passait me récupérer

En voiture ; il quittait Pointe d’Or, sa zone

Pavillonnaire, il passait me chercher

A Bois-Joly où j’habitais dans ma cité 

Toi t’étais de la campagne, de Petit Canal

Ta mère t’déposait ou tu venais en car

Creuse le souvenir

Ensuite, Antoine Black va aller plus loin dans sa description du souvenir dans la deuxième strophe. Mieux encore, il va montrer que déjà à l’époque c’était important pour lui de s’en rappeler. En effet, il va décrire la scène d’un point de vue de spectateur, il regarde, il ne participa pas vraiment à l’action. Le rôle du pote spectateur est le rôle type de celui qui se met en retrait pour mieux faire briller ses potes. 

Tu me demandes comment écrire un poème d’amitié ? Ben, sache que ce point de vue, celui du spectateur, du pote qui est assis sur une banquette à regarder vivre ses amis ; sera fort apprécié si tu le fais, c’est vraiment en tant que poète et écrivain un acte altruiste. À travers  tes écrits, tu mets la lumière sur les autres. 

Vous jouiez toute la nuit, avec vos machines

Je n’ai jamais su jouer aux jeux vidéo, 

Donc le plus souvent, je restais sur une chaise 

Ou coucher sur une petite banquette

Toi tu jouais des jeux de voitures ; Need for speed

Et Kévin déambulait à gauche à droite 

S’assurer qu’il n’y ait pas d’problème d’ordi

Il était garant de la sécurité du rallye

On était une bande, une bande de trois

Toi t’aimais les voitures, Kevin les ordis 

Et moi, j’étais du genre à adorer écrire

Perspectives actuelles

Enfin, Antoine Black va parler du présent. Dans le cas du poème : On était une bande de trois, on apprend que les trois protagonistes se sont quittés. Deux d’entre eux se sont revus et un autre est reparti vivre dans leur département de naissance. On apprend qu’il écrit ce poème pour celui qu’il n’a pas revu. Une nouvelle façon de lui dire qu’il ne l’a pas oublié. Même si, il met un point final à ces rallyes. Sans doute qu’il ne se reverra pas. 

On s’est quitté après le bac, sans trop s’revoir

Pendant au moins dix années. Quand on s’est revu

Kévin travaillait chez OVH 

Il vivait dans le Nord de la France, à Roubaix

Toi t’es retourné à la base, à Petit-Canal, 

T’es devenu mécano et pendant ce temps

Moi j’travaille dans le web et écris des poèmes

Moi, j’ai toujours rêvé d’être écrivain

Et dans les rallyes qu’organisait Kévin 

Je prenais quelques notes, pour un jour écrire

Avec ce texte, je mets un point final à ces rallyes

Conclusion

Avec l’exemple du poème. On était une bande de trois d’Antoine Black, on a pu en tirer quatre points pour écrire un bon poème à un ami :

1.  Pose le décor : présente ton ou tes potes (comment vous vous êtes connus ? Où vous vous êtes connus ? À,quel âge ?) ;

2.  Rappelles un souvenir que vous avez vécu ensemble ;

3.  Dans l’idéal prend le rôle du pote spectateur ET acteur ;

4.  Donne la perspective de la relation d’amitié avec lui dans le présent (idéal cette perspective doit faire écho au souvenir).

À lire également :

Vivre ensemble et identité

de Max-Antoine BRUN

Le plus beau recueil de poésie de l’année 2020 !

Mélissa

de Max-Antoine BRUN

L’amour d’un poète pour sa muse !

 

Épopée créole et odes antillaises

de Max-Antoine BRUN

 

(Comment écrire un poème d’amitié – Antoine Black – On était une bande de trois)

Écrire un poème pour un ou plusieurs amis n’est pas anodin. Les potes, c’est comme des frères qu’on choisit. Il est déjà difficile de dire à un frère qu’on l’aime, il peut s’avérer encore plus difficile de le dire à un ami. En fait, ça dépend de la relation qu’on a avec lui. Mais, comme un ami ce n’est pas naturel, prouver son amour à un ami c’est un peu se mettre en danger. C’est pour cette raison qu’il faut bien le faire. Écrire un poème est une très bonne idée, car le poème permet d’écrire des choses qu’on ne dirait pas nécessairement en direct. Il permet aussi de graver le message dans la roche, enfin du moins de le noter sur le papier. Voici mes conseils, mes tips pour savoir comment écrire un poème d’amitié.

Comment écrire un poème d’amitié ? L’exemple de On était une bande de trois d’Antoine Black

Déjà, j’aimerais que tu saches que je salue ta démarche d’écrire un poème pour ton ou tes potes. Il faut vraiment du courage pour entamer cette démarche. 

Mais, ça ne répond pas à ta question : comment écrire un poème d’amitié ? Je vais te donner des « tips » pour savoir comment écrire un poème d’amitié ; pour cela, je vais partir de l’exemple du poème d’Antoine Black On était une bande de trois.

Comment écrire un poème d’amitié ? Pose le décor.

Dans la première strophe du poème, Antoine Black va d’abord commencer par présenter ces deux copains pour qui et à qui il écrit ce poème. D’où ils viennent, ce qu’il aime, où ils vivent. C’est intéressant car ça pose le décor. Et ça les interpellent, c’est une façon pour lui de dire : oui c’est de vous que je parle…

Dans la même strophe, il « décrit » un souvenir. Le souvenir c’est cool pour rappeler à ton ami que tu accordes de l’importance à ce que vous faites ensemble. Et ça les interpelle, c’est une façon pour lui de dire : vous vous rappelez les gars ?

On était une bande, une bande de trois

Toi t’aimais les voitures, Kevin les ordis 

Et moi, j’étais du genre à adorer écrire

Kévin organisait des rallyes en réseau

Son grand frère passait me récupérer

En voiture ; il quittait Pointe d’Or, sa zone

Pavillonnaire, il passait me chercher

A Bois-Joly où j’habitais dans ma cité 

Toi t’étais de la campagne, de Petit Canal

Ta mère t’déposait ou tu venais en car

Creuse le souvenir

Ensuite, Antoine Black va aller plus loin dans sa description du souvenir dans la deuxième strophe. Mieux encore, il va montrer que déjà à l’époque c’était important pour lui de s’en rappeler. En effet, il va décrire la scène d’un point de vue de spectateur, il regarde, il ne participa pas vraiment à l’action. Le rôle du pote spectateur est le rôle type de celui qui se met en retrait pour mieux faire briller ses potes. 

Tu me demandes comment écrire un poème d’amitié ? Ben, sache que ce point de vue, celui du spectateur, du pote qui est assis sur une banquette à regarder vivre ses amis ; sera fort apprécié si tu le fais, c’est vraiment en tant que poète et écrivain un acte altruiste. À travers  tes écrits, tu mets la lumière sur les autres. 

Vous jouiez toute la nuit, avec vos machines

Je n’ai jamais su jouer aux jeux vidéo, 

Donc le plus souvent, je restais sur une chaise 

Ou coucher sur une petite banquette

Toi tu jouais des jeux de voitures ; Need for speed

Et Kévin déambulait à gauche à droite 

S’assurer qu’il n’y ait pas d’problème d’ordi

Il était garant de la sécurité du rallye

On était une bande, une bande de trois

Toi t’aimais les voitures, Kevin les ordis 

Et moi, j’étais du genre à adorer écrire

Perspectives actuelles

Enfin, Antoine Black va parler du présent. Dans le cas du poème : On était une bande de trois, on apprend que les trois protagonistes se sont quittés. Deux d’entre eux se sont revus et un autre est reparti vivre dans leur département de naissance. On apprend qu’il écrit ce poème pour celui qu’il n’a pas revu. Une nouvelle façon de lui dire qu’il ne l’a pas oublié. Même si, il met un point final à ces rallyes. Sans doute qu’il ne se reverra pas. 

On s’est quitté après le bac, sans trop s’revoir

Pendant au moins dix années. Quand on s’est revu

Kévin travaillait chez OVH 

Il vivait dans le Nord de la France, à Roubaix

Toi t’es retourné à la base, à Petit-Canal, 

T’es devenu mécano et pendant ce temps

Moi j’travaille dans le web et écris des poèmes

Moi, j’ai toujours rêvé d’être écrivain

Et dans les rallyes qu’organisait Kévin 

Je prenais quelques notes, pour un jour écrire

Avec ce texte, je mets un point final à ces rallyes

Conclusion

Avec l’exemple du poème. On était une bande de trois d’Antoine Black, on a pu en tirer quatre points pour écrire un bon poème à un ami :

1.  Pose le décor : présente ton ou tes potes (comment vous vous êtes connus ? Où vous vous êtes connus ? À,quel âge ?) ;

2.  Rappelles un souvenir que vous avez vécu ensemble ;

3.  Dans l’idéal prend le rôle du pote spectateur ET acteur ;

4.  Donne la perspective de la relation d’amitié avec lui dans le présent (idéal cette perspective doit faire écho au souvenir).

À lire également :

Max Brun