The Rose that Grew from Concrete : introduction

Découvrez notre chronique rédigée par Max Antoine BRUN sur le livre de « The rose that Grew from Concrete » de Tupac Shakur.

Tupac Shakur : biographie

Lesane Parish Crooks AKA TUPAC SHAKUR est un rappeur, poète et acteur américain né le 16 juin 1971 à New-York et mort le 13 septembre 1996 à Los Angeles. Tupac est considéré comme l’un des plus grands rappeurs de l’histoire (si ce n’est le plus grand) ; mais ce titre a eu pour effet de ramener au second plan son activité de poète, voire même de totalement l’éclipser. C’est en partie pour cela que j’ai décidé de faire cette chronique, car sa poésie mérite vraiment à être connue. Seul bémol, elle est en anglais.

The Rose that Grew from Concrete : présentation

Le recueil de poèmes : « The Rose that Grew from Concrete » (traduction littérale : « La rose qui a poussé du concret », mais que l’on peut traduire par « La rose qui a poussé du bitume. ») est une collection de poèmes rédigés par Tupac Shakur. La collection est composée de quatre parties :

  • La première : « The Rose that Grew from Concrete » est composée de 16 poèmes. Ces poèmes ont en commun d’être des textes qui concernent directement Tupac : ses émotions, ses sensations, son mal-être, son rapport à la vie ;
  • La deuxième partie : « Nothing Can Come Between Us » est composée de 34 poèmes. Cette partie regroupe des poèmes sur des observations qu’a pu faire Tupac ; sur des opinions qu’il avait. Mais aussi des poèmes écrits pour ses amis, sa famille ;
  • La troisième partie : « Just a Breath of Freedom » regroupe 14 poèmes.
  • La quatrième partie : « Liberty Needs Glasses » regroupe 9 poèmes avec des thématiques plus libre : telles que son avis sur la liberté.

The Rose that Grew from Concrete : résumé

Partie 1

La première partie de cette collection de poèmes « The Rose that Grew from Concrete » regroupe des textes dans lesquels Tupac exprime ses blessures profondes, ses interrogations sur la vie ; mais également son mal-être. Il s’agit, majoritairement, de poèmes de jeune homme qui découvre la vie, sa vie de jeune homme noir vivant aux Etats-Unis et partage ses craintes, ses combats, ses peurs. La solitude y a une place prépondérante et la souffrance, les craintes qu’elle entraîne.

A noter la présence du poème : “Starry Night » dédicacé à Vincent Van Gogh. Sans doute rédigé après un cours sur le peintre.

The Rose that Grew from Concrete de Tupac Shakur, exemple de poème :

In the depths of Solitude

I exist in the depths of solitude
pondering my true goal
Trying 2 find peace of mind
and still preserve my soul
CONSTANTLY yearning 2 be accepted
and from all receive respect
Never compromising but sometimes risky
and that is my only regret
A young heart with an old soul
how can there be peace
How can I be in the depths of solitude
when there R 2 inside of me
This Duo within me causes
the perfect opportunity
2 learn and live twice as fast
as those who accept simplicity

Voici une traduction toute personnelle de ce poème de Tupac :

J’existe dans les profondeurs de la solitude
méditant sur ma réelle raison de vivre
Essayant de trouver la tranquillité d’esprit
tout en préservant mon âme
Luttant CONSTAMMENT pour être accepté
et pour tout le respect gagné
Refusant tout compromis, tout en prenant des risques
et c’est mon seul regret
Un cœur jeune avec une âme mature
comment pourrais-je être en paix
Comment se fasse-t-il que je suis dans une profonde solitude
Quand j’ai l’impression d’avoir deux personnalités en moi
Cependant, ces deux personnalités
m’offre la parfaite opportunité
D’apprendre deux fois plus rapidementque ceux qui acceptent d’en avoir une

#tupac #therosethatgrewfromconcrete #beforemakaveli #tupacshakur #rappoetry

Tupac Shakur, The Rose that Grew from Concrete :

Partie II

Dans la deuxième partie de la collection de poèmes de TUPAC « The Rose that Grew from Concrete » intitulé : « Nothing Can Come Between us » est un hommage aux personnes qu’ils aiment. On y trouve des poèmes des amis : John, Jada (la future femme de Will Smith), à la femme noire, à Irène, etc…).

#jadasmith #love #tupacpoetry #nothingcancomebetweenus #blackwoman

« Nothing can come between” de Tupac Shakur, exemple de poème:

JADA

u R the omega of my Heart
The foundation 4 my conception of Love
when I think of what a Black woman should be
it’s u that I First think of
u will never fully understand
How deeply my heart Feels 4 u
I worry that we’ll grow apart
and I’ll end up losing u
u bring me 2 climax without sex
and u do it all with regal grace
u r my heart in Human Form
a Friend I could never replace

Voici une traduction toute personnelle de ce poème de Tupac :

Tu es la finalité de mon cœur
Le fondement sur lequel je conçois l’amour
Quand je pense à ce que devrais être une femme noire
Tu es la première femme à qui je pense
Tu ne peux totalement comprendre
Ce que je ressens pour toi
Le fait que l’on puisse grandir séparé m’angoisse
De toute façon, je n’y survivrais pas
Tu es mon équilibre en dehors du sexe
Et tout cela fait avec une grâce royale
Tu es mon cœur fait chaire
Une amie à la vie à la mort.

Tupac Shakur, The Roses that Grew from Concrete :

Partie III

La troisième partie de cette collection de poèmes rédigés par Tupac Shakur entre 1989 et 1991 nommé : « Just a Breath of Freedom. » regroupe un ensemble de poèmes dans lesquels Tupac « peint » son rapport à la liberté ; aux institutions qui devraient favoriser cette liberté, mais qui semblent échouer à le faire. Sont, également, regroupés un ensemble de poèmes rédigés pour des personnalités célèbres (Nelson Mandela, par exemple) ou pas (Yusef Hawkins par exemple, dont le fils a été tué par la police) et enfin d’autres aux membres de sa famille (sa mère notamment).

Cette suite de poèmes nous révèle un jeune homme intéressé par les problématiques sociétales et gouvernementales de son pays. On y découvre, également, son rapport au système éducatif, aux valeurs bourgeoises de son pays. Il parle aussi dans quelques poèmes de ce qu’il pense du communautarisme aux Etats-Unis et de la place des noirs dans la société : la façon dont les autres communautés considèrent les noirs, notamment la Police (dans le poème For Mrs Hawkins), mais aussi du rapport que les noirs eux-mêmes ont face à leur combat, leur vision d’eux-mêmes (dans le poème : « When Ure Hero falls » dédicacé à sa mère notamment.

#nelsonmandela #justabreathoffreedom #mother #dearmama

« Just a breath of freedom” de Tupac Shakur, exemple de poème :

Held captive 4 your politics
They wanted 2 break your soul
They ordered the extermination
of all minds they couldn’t control
4 u the fate was for worse
than just a brutal homicide
They caged u like an animal
and watched u slowly die inside
As u Breath your first air of freedom
on the day u become a free man
Raise your Regal Brow in Pride
4 now you R in God’s Hands
The life of many were given
so that the day would one day come
That the devils in Power at Pretoria
would pay for the evil crimes they’ve done

Voici une traduction toute personnelle de ce poème de Tupac :

Tenu captif pour des opinions politiques
Ils voulaient que tu perdes ton âme
Ils demandèrent l’extermination
Des esprits qu’ils ne pouvaient contrôler
A ton encontre c’était bien pire
Qu’un simple et brutal homicide
Ils t’ont mis en cage comme on y mettrait un animal
T’y regardant agoniser
Mais t’y à inspirer tes premiers airs de liberté
Ce jour où tu devins un homme libre
Soulevant ton front royal vers la fierté
Et maintenant tu es sur la protection divine
De nombreuses personnes sont mortes
Afin que vienne le jour
Où les démons au pouvoir à Pretoria
Paieront pour les crimes odieux qu’ils ont commis

Tupac Shakur, The Rose that Grew from Concret :

Partie IV

La quatrième partie de cette collection de poèmes de Tupac Shakur s’appelle : « Liberty needs glasses. », traduction : « la liberté à besoin de lunettes. ». Il faut comprendre par-là que la liberté telle qu’on nous l’a vend n’est pas complète ; c’est une liberté aveugle. Cette partie du livre regroupe tous les poèmes ayant pour sujet la liberté : liberté politique, notamment la liberté de la communauté noire américaine. Mais, également la liberté individuelle, liberté de Tupac vis-à-vis du reste du monde. Cette section est plus courte que les précédentes, mais pas moins engagé. Il est étonnant de voir qu’un si jeune homme de 18/20 ans se posait de telles questions.

#liberty #freedom #justice #tupacpoetry #shakur

« The unanswerable?” de Tupac Shakur, exemple de poème :

QUESTION:

WHEN WILL THERE BE PEACE ON EARTH?
Answer: WHEN THE EARTH FALL IN 2 PIECES!!!

Traduction personnelle du poème “The unanswerable” de Tupac Shakur

QUESTION :

QUAND Y AURA-T-IL LA PAIX SUR TERRE ?
RÉPONSE : QUAND LE MONDE SE SÉPARERA EN DEUX !!!

Incipit de l’oeuvre The rose that grew from concrete :

« Did u hear about the rose that grew from a crack in the concrete. »

10 citations tirées du recueil de poèmes The Rose that Grew from Concrete :

Citations de la partie 1 : « The rose that grew from concrete » Tupac Shakur :

« Did u hear about the rose that grew from a crack in the concrete Proving nature’s laws wrong… »

(Avez-vous déjà entendu parler de la rose qui a grandi dans le bitume Prouvant, ainsi, que les lois de la nature étaient fausses…)

« I exist in the depths of solitude Pondering my true goal. »

(J’existe dans une profonde solitude Mesurant ma réelle raison de vivre)

 

Citations de la partie 2 : « Nothing can comes between us » Tupac Shakur :

« 2 me your name alone is poetry. » (Pour moi rien que ton nom, c’est de la poésie.)

« …the Power of your Smile especially yours can heal a frozen Heart. »

(…le pouvoir d’un sourire en particulier le tiens peut guérir un cœur gelé)

 

Citations de la partie 3 : « Just a breath of freedom. » Tupac Shakur :

« It would be like a panther
asking a panther hunter
4 some meat, …»

(Ce serait comme une panthère
Demandant à un chasseur
A manger…)

« Because we all spring
From different trees
Does not mean
We are not created equally »

(Le fait que nous soyons tombés
D’arbres différents
Ne veut pas dire
Que nous sommes pas égaux)

 

Citation de la partie 4 : « Liberty Needs Glasses. »  de Tupac Shakur:

« Excuse me but Lady Liberty needs glasses
And so does Mrs. Justice by her side »

(Excusez-moi mais Lady Liberté à besoin de lunettes
Et de même pour miss Justice à ses côtés)

Découvrez d’autres œuvres de la littérature Etats-unienne.

Découvrez d’autres œuvres de Tupac Shakur.

Max Brun