– (A Moveable Feasten version originale)

Paris est une fête d’Ernest Hemingway : introduction

Découvrez notre chronique rédigée par Max Antoine BRUN sur le livre : Paris est une fête d’Ernest Hemingway.

Ernest Hemingway : biographie

Ernest Miller Hemingway (21 juillet 1899 – 2 juillet 1961) était un journaliste américain, romancier, auteur de nouvelles et sportif. Son style économique et discret – qu’il a appelé la théorie de l’iceberg – a fortement influencé la fiction du XXe siècle, tandis que son style de vie aventureux et son image publique lui ont valu l’admiration des générations suivantes. Hemingway réalise l’essentiel de son travail entre le milieu des années 20 et le milieu des années 50. Il remporte le prix Nobel de littérature en 1954. Il publie sept romans, six recueils de nouvelles et deux œuvres non romanesques. Trois de ses romans, quatre recueils de nouvelles et trois œuvres non romanesques ont été publiés à titre posthume. Beaucoup de ses œuvres sont considérées comme des classiques de la littérature américaine. Il fait partie de la « Génération perdue » tout comme John Steinbeck.

Paris est une fête : présentation

Le livre Paris est une fête est un ensemble de nouvelles écrites par Hemingway des années après avoir quitté Paris. Il s’agit de souvenirs assez précis de l’auteur de moments passés à Paris. Hemingway a habité Paris par intermittence durant les années 1920, comme de nombreux auteurs et personnalité anglo-saxons et américains qu’ils citent d’ailleurs dans ses nouvelles. On pense, notamment, à : Sylvia Beach, Hilaire Belloc, Aleister Crowley, Zelda Fitzgerald, Ezra Pound et Gertrude Stein, pour ne citer qu’eux. C’est d’ailleurs à la dernière que l’on doit l’expression de génération perdue.

Autres œuvres d’Ernest Hemingway :

  • Le soleil se lève aussi / The Sun Also Rises (1926) ;
  • L’Adieu aux armes / A Farewell to Arms (1929);
  • Les neiges du kilimandjaro /  The Snows of Kilimanjaro (1936);
  • Pour qui sonne le glas / The Whom the Bell Ring (1940) ;
  • Le vieil homme et la mer / The Old Man and the Sea (1935).

Paris est une fête : avis

« Paris est une fête » est un recueil de nouvelles intéressant à plusieurs titres, déjà à travers les expériences et les mémoires d’Hemingway on découvre ce qu’a été la vie des jeunes écrivains américains à Paris durant les années 1920. Certaines scènes décrivent avec précision des moments passés seul à écrire dans des cafés parisiens, ou encore à boire des verres accompagné en terrasse. Ensuite, Hemingway nous immerge parfaitement dans la communauté américaine et plus généralement Anglo-saxonne de Paris durant ces années. Paris est une fête est l’occasion de découvrir comment une communauté, dans le cas présent, la communauté américaine. Paris est une fête est aussi l’occasion de redécouvrir Paris, Hemingway nous ballade dans son Paris et sa banlieue (À Enghien, notamment, pour les courses de chevaux dont il sont friands avec sa femme.). Hemingway nous donne ainsi des appréciations tout à fait personnelles sur certains lieux de Paris (la contrescarpe) ; certaines rues (rue du Cardinal Lemoine ; Boulevard Saint-Germain), certains quartiers (Saint-Michel et sa rue piétonne, ses bars, ses rues pittoresques…). Enfin Hemingway nous en apprend sur ces comparses écrivains : que ce soit Ezra Pound et ses bons conseils ; son apprentissage de la boxe ou encore Gertrude Stein qu’il trouvait par moment insupportable. Dans « Paris est une fête », Hemingway nous décrit des artistes comme un autre artiste saurait les voir, dans la profondeur de leurs peurs, de leurs craintes, de leurs folies ; sans fard.

Je recommande vivement ce livre : un vrai condensé d’humanité !

Incipit de l’oeuvre : Paris est une fête 

« Et puis, il y avait la mauvaise saison. »

Citations tirées du livre : Paris est une fête

  • « Toute la tristesse de la ville se révélait soudain, avec les premières pluies froides de l’hiver… ». (Un bon café sur la place Saint-Michel)
  • « Ou bien je me levais et regardais les toits de Paris et pensais : « Ne t’en fais pas. Tu as toujours écrit jusqu’à présent, et tu continueras. Ce qu’il faut c’est écrire une seule phrase vraie. Écris la phrase la plus vraie que tu connaisses. » (Miss Stein fait la leçon)
  • « Et même si le printemps finissait toujours par venir, il était terrifiant de penser qu’il avait failli succomber. » (Les gens de la Seine)
  • « Quand le printemps venait, même le faux printemps, il ne se posait qu’un seul  problème, celui d’être aussi heureux que possible. » (Un faux printemps)
  • « On dit que les germes de nos actions futures sont en nous, mais je crois que pour ceux qui plaisantent dans la vie, les germes sont enfouis dans un meilleur terreau, sous une couche plus d’épaisse d’engrais. » (Avec Pascin, au Dôme)
  • « Ezra Pound se comportait toujours en ami dévoué et il rendait toujours des services à tout le monde. » (Ezra Pound et le Ver mensurateur).

Les différents chapitres du recueil : Paris est une fête 

PARIS EST UNE FÊTE

  • Un bon café sur la place Saint-Michel ;
  • Miss Stein fait la leçon ;
  • Shakespeare and Company ;
  • Les gens de la Seine ;
  • Un faux printemps ;
  • Une occupation abandonnée ;
  • « Une génération perdue » ;
  • La faim est une bonne discipline ;
  • Ford Maddox Ford et le disciple du diable ;
  • Avec Pascin, au Dôme ;
  • Ezra Pound et le Ver mensurateur ;
  • Une bien étrange conclusion ;
  • L’homme marqué par la mort ;
  • Evan Shipman à la Closerie ;
  • Un agent du mal ;
  • Hiver à Schruns ;
  • Scott Fitzgerald ;
  • Les faucons ne partagent pas ;
  • Une question de taille.

AUTRES VIGNETTES PARISIENNES

  • Naissance d’une nouvelle école ;
  • Ezra Pound et son Bel Esprit ;
  • Écrire à la première personne ;
  • Plaisirs secrets ;
  • Un drôle de club de boxe ;
  • L’âcre odeur de mensonges ;
  • L’éducation de Mr Bumby ;
  • Scott et son chauffeur parisien ;
  • Le poisson-pilote et les riches.

FRAGMENTS

Découvrez d’autres œuvres de la littérature Etats-unienne.

Découvrez d’autres œuvres d’Ernest Hemingway.

Max Brun